Mon premier Podcast

Mon premier Podcast

ecombusiness-mon-premier-podcast

Mon 1er Podcast

 

Voici mon tout premier Podcast. je vous demande d’être indulgent SVP 🙂

Cliquez sur « Play » pour écouter, ou faites un clic droit ici, puis cliquez sur « télécharger » pour le recevoir sur votre appareil (pour l’écouter sur votre tablette ou smartphone par exemple).

 

Comment passer de salarié à entrepreneur

Comment passer de salarié à entrepreneur

omment-passer-de-salarié-à-entrepreneur-ecombusiness

 

Comment passer de salarié à entrepreneur ?

 

 

Transcription de la vidéo

 

Bonjour à tous bienvenue dans cette nouvelle vidéo sur la chaîne « Investir et Réussir ».

Si vous regardez cette vidéo aujourd’hui c’est que vous êtes probablement salarié vous ne savez plus où vous en êtes, vous-vous posez des questions, votre travail ne vous plaît pas forcément, vous travaillez 35 à 40 heures par semaine, vous galérez dans les transports, le matin et le soir, vous avez peut-être des enfants que vous laissez à la garderie du matin que vous récupérez le soir.

Vous n’avez pas le temps de vivre, de faire vos courses et de faire ce que vous avez à faire dans la semaine. Vous-vous dites sans doute que vous savez ce que vous laissez mais vous ne savez pas ce que vous allez avoir.

Vous en avez sûrement marre de travailler 40 heures par semaine, de ne pas avoir de temps à consacrer à votre famille à vos proches, à vos enfants, à vous-même.

Vous travaillez cinq jours par semaine du lundi au vendredi, le samedi matin il faut se lever de bonne heure, aussi, pour aller faire les courses, s’occuper de la voiture, du chien, des enfants,  faire tout ce que vous n’avez pas pu faire la semaine.

Vous vous dites sans doute que de salariat n’est pas fait pour vous, et que vous souhaitez devenir entrepreneur, mais vous ne savez pas par où commencer ni comment faire.

Nous allons voir comment passer de salarié à entrepreneur en dix étapes.

Alors qui suis-je pour vous parler de ça ? Je m’appelle Azeddine, j’ai quitté de salariat le jour de mes 40 ans pour devenir entrepreneur et vivre ma vie à ma façon ! Grâce à mes investissements immobiliers et à d’autres activités que j’avais mis en place en parallèle.

Lorsque vous êtes salarié vous avez beaucoup d’inconvénients :

  • Des objectifs à atteindre
  • Des deadlines à respecter
  • Un manager qui est autant sur votre dos pour vous rappeler ce que vous devez faire
  • Des fois il vous parle mal, vous n’êtes pas content, vous êtes frustrés. Vous êtes au bord de la dépression, parfois du burnout.

Vous avez envie de dire à votre manager ce que vous pensez de lui, mais malheureusement vous êtes liés par un contrat de travail, donc vous êtes obligé de prendre sur vous.

Si tout comme moi vous voulez quitter le salariat et passer de l’autre côté de la barrière, vous voulez devenir entrepreneur, prendre votre destin en main, faire ce qu’il vous plaît et disposer de votre temps libre, je ne vous conseille pas de quitter votre travail tout de suite, mais plutôt de rester encore salariés tout en mettant en place des stratégies et des actions qui vont vous permettre de créer votre entreprise et pouvoir quitter votre travail sereinement.

Alors au début ça ne va pas être facile. D’un côté vous travailler 35 heures par semaine, vous êtes claqué. Parallèlement, vous devez faire des recherches si vous voulez investir dans l’immobilier, et créer du contenu si vous voulez lancer un business en ligne.

Ce n’est pas évident,  il va falloir faire de gros efforts et de gros sacrifices pour lancer votre business jusqu’à ce que celui-ci puisse travailler pour vous.

Vous devez faire de gros sacrifices au début jusqu’à ce que vos loyers atteignent le seuil de votre salaire, ou le dépasse, ce qui veut dire que vous atteignez la liberté financière. Ou bien que votre business en ligne dépasse votre salaire.

Vous vous dites : j’aimerais bien lancer ma boîte, j’aimerais bien devenir mon propre patron. Devenir libre, indépendant, c’est moi qui décide, c’est moi qui donne les ordres…

Mais quelque part il y a cette peur. Cette peur de quitter le salariat cette peur de laisser votre CDI pour quelque chose que vous ne connaissez pas encore.

Vous est tiraillé, d’un côté vous vous dites : j’aimerais bien être mon propre patron, j’aimerais bien avoir ma boîte, mon entreprise, gagner plus d’argent, avoir plus de temps

D’un autre côté, vous êtes freiné par cette peur qui vous empêche de quitter votre travail pour tout un tas de bonnes raisons. Vous avez peur de quitter votre travail et de lâcher votre CDI pour tous les avantages qu’il présente : le salaire, le CE, les tickets resto, la sécurité sociale, la mutuelle…

Tous mes proches et des anciens collègues me disent la même chose, je sais ce que je vais lâcher mais je ne sais pas ce que je vais avoir.

Nous allons voir comment passer de salarié à entrepreneur en dix étapes

L’écriture est un sport pour l’esprit, je vous invite à prendre une feuille et un stylo, et à noter toutes vos réflexions.

La première étape consiste à définir votre pourquoi. Pourquoi vous voulez quitter le salariat ? Pourquoi vous voulez devenir entrepreneur ? Posez-vous les bonnes questions.

Pour ma part j’ai choisi de quitter salariat pour devenir entrepreneur parce que le monde du travail ne me convenait pas. Travailler 40 heures par semaine, deux heures de transport par jour, du lundi au vendredi. Le samedi on n’a pas le temps de faire quoi que ce soit, le dimanche on est fatigué.

Je voulais passer plus de temps avec mes enfants avec mes proches je voulais profiter de la vie, prendre du temps pour moi.

Si vous voulez devenir entrepreneur, vous devez faire pour les bonnes raisons.

Étape numéro 2 : Vous devez définir vos objectifs.

Dans son livre « l’art de la guerre » Sun Tzu a dit : « Celui qui n’a pas d’objectifs ne risque pas de les atteindre. » Sénèque a dit : « Il n’est pas de vent favorable à celui qui ne sait pas où il va. »

Etape numéro 3 : Définir quels sont vos domaines de compétences

Je vous invite à faire un petit exercice que j’ai vu dans un livre de Brian Tracy, ça s’appelle la liste des vingt réponses. Donc vous prenez une feuille et un stylo, vous écrivez la question quels sont les domaines de compétences, et vous devez donner 20 réponses.

Les premières réponses seront évidentes. Je sais faire ça, Je sais faire ça, Je sais faire ça…

Mais il faut absolument aller jusque but 20e réponse.

Vous avez sûrement une compétence, un savoir-faire pour lequel vous êtes doué, que ce soit à travers votre expérience professionnelle, un hobbit, une passion, ça peut aussi être quelque chose pour lequel vos proches ou vos amis vous appelle pour vous poser des questions et vous demander de les aider.

Quatrième étape :

Parmi la liste de vos compétences il va falloir faire le tri et sélectionnez les domaines que vous pouvez automatiser. Si vous voulez devenir entrepreneur, vous devez penser dès le début a créer une entreprise qui peut tourner en toute autonomie.

Cinquième étape : qui pour moi est la plus importante, et je n’insisterai jamais assez là-dessus, vous devez vous former ! Lisez des livres en format papier, écoutez des livres audio, des conférences, regarder des vidéos sur YouTube.

Dès que vous avez du temps, profitez-en pour vous former et vous instruire. Il y a une petite astuce que je tiens également de Bryan Tracy, ça s’appelle la bibliothèque ambulante.

Que vous vous rendiez chez vous ou au travail, profitez de votre temps de trajet pour vous instruire en écoutant des livres audio ou des extraits de conférences.

Sixième étape : Si vous avez bien défini vos objectifs et que vous savez ce que vous voulez faire, il est temps de passer à l’action et de lancer votre activité.

Dans mon E-Book « Dix étapes pour prendre votre retraite à 40 ans. » j’explique en détail quelles sont les étapes pour créer et lancer son entreprise.

Septième étape qui pour moi est la plus difficile est la persévérance.

Il faut savoir que lorsque vous lancez votre business au tout début, vous n’aurez pas de résultats. Vous avez l’impression de brasser du vent, de travailler dur pour rien, ou d’investir votre argent sans rien gagner.

Les premiers mois vont être difficiles, vous auriez envie de laisser tomber, d’abandonner. Vous allez vous dire « mais qu’est-ce que j’ai fait ?! Pourquoi je me suis lancé là-dedans ?! »

Dans cette période de traversée du désert, ou le parcours du combattant, mon conseil est que vous devez rester motivés et déterminés ! N’hésitez pas à relire vos objectifs, n’attendez pas d’avoir un produit parfait, lancez votre activité ! Ça ne marche pas les premiers temps, soyez patient, essayer d’améliorer !

Huitième étape : Si le revenu que vous touchez de vos investissements immobiliers ou de votre business dépassent votre salaire, à ce moment-là, vous pouvez quitter votre emploi.

Je vous conseille tout de même de ne pas donner votre démission, mais plutôt d’essayer de vous faire licencier ou de négocier une rupture conventionnelle. Vous pourrez aussi demander le maintien de vos allocations chômage, profiter de formations gratuites ou financés par

L’état, et même de certains dispositifs d’aide à la création d’entreprise comme la BGE ADIL.

Neuvième étape et non des moindres : Multipliez vos sources de revenus !!!

Si comme moi, vous avez commencé par investir dans l’immobilier, une fois que vous quittez votre travail, essayez de lancer une entreprise. Essayer de créer une nouvelle source de  revenus, l’automatiser, et répéter ainsi le processus. Essayez de vous créer le maximum de sources de revenus passifs dans différents domaines, et dans différents secteurs d’activité.

Enfin nous arrivons à la dixième étape, qui à mon sens est la plus importante pour un chef d’entreprise, savoir déléguer et profiter de son temps libre

Comme un chef d’orchestre dirige ses musiciens, un chef d’entreprise doit savoir diriger ses employés, ses subordonnés, ses fournisseurs, et ses prestataires.

Il ne faut pas oublier que l’objectif final, le graal, c’est de se dire : « Je ne travaille pas dans mon entreprise. Je la possède ! »

Voilà, si vous vous posez la question de savoir comment passer de salarié à entrepreneur, j’espère que cette vidéo vous aura aidé à trouver la réponse.

Je vous invite à télécharger gratuitement mon E-Book « Dix étapes pour prendre votre retraite à 40 ans. » en cliquant sur le lien en bas dans la description.

Si vous avez aimé cette vidéo merci de liker, de partager, et de me dire ce que vous en avez pensé dans les commentaires.

Je vous dis à très bientôt pour une prochaine vidéo sur ma chaîne  « Investir et Réussir ».

 

Comment gagner de l’argent sur internet

Comment gagner de l’argent sur internet

comment-gagner-de-l'argent-sur-internet

 

Comment gagner de l’argent sur internet

Le travail en ligne fait aussi partie des techniques efficaces pour gagner de l’argent étant données l’évolution actuelle de la technologie. Internet vous offre l’opportunité de travailler depuis chez vous avec l’aide de votre Smartphone ou votre Ordinateur.

Contrairement  ce que beaucoup peuvent penser, travailler en ligne ou sur Internet n’est pas chose facile. Il requiert du temps, de la compétence, de la persévérance et beaucoup de patience.

Dans cet article, je vais vous donner une idée d’activités en ligne ou de projets intéressants sur lequel vous pouvez travailler via Internet pour vous générer des revenus complémentaires, et pourquoi pas en faire votre activité principale.

Gagner de l’argent sur Internet : c’est possible

Il existe, effectivement, 10 différents types d’activités à effectuer pour gagner de l’argent en ligne. Ce sont des projets entrepreneurials que vous accomplirez en équipe ou individuellement.

Dans tous les cas, il est tout à fait possible de gagner de l’argent en ligne et via Internet. Les engagements et les travails que cette technique exige sont, toutefois, énormes. Choses, que vous ne pourrez pas réaliser sans persévérance et motivation.

Et qui plus est, la somme que vous gagnez n’est pas prédéfinie. Elle va dépendre du secteur d’activité dans lequel vous vous lancez et du projet que vous accomplissez.

Les techniques pour gagner de l’argent en ligne peuvent, néanmoins, être divisées en 3 grandes catégories. En premier lieu, il est possible de créer une activité en ligne. Il s’agit d’un projet personnel ou de votre propre activité que vous lancerez sur Internet.

Il peut s’agir d’une transformation ou d’une création d’un tout nouveau projet. Le petit plus est le fait qu’il vous permet de travailler à domicile. Vous avez le choix entre un bon nombre de travails sans oublier la possibilité de travailler avec des clients qui se trouvent au-delà des frontières et de votre localisation géographique.

En second lieu, vous pouvez suivre des plateformes pour gagner de l’argent en ligne. Dans le cadre de ce deuxième secteur d’activité, vous aurez à votre disposition des sites de rémunération qui vous proposeront de petites tâches qui nécessitent certains engagements de votre part.

Elles peuvent varier en fonction du rémunérateur mais l’exemple connu de tous est : cliquer sur des pubs et lire des mails. Le problème avec ce genre d’occupation est le faible revenu qui en découle. Il ne peut pas prendre en charge une dépense en soi, mais peut néanmoins arrondir vos fins de mois.

En troisième lieu, vous avez aussi la possibilité d’opter pour un investissement en ligne. Beaucoup entendent sûrement en parler tandis que d’autres ignorent complètement l’existence de ce genre d’activité. Ce secteur d’activité requiert, cependant, davantage d’engagements par rapport aux autres travails de sa catégorie.

Il existe différents types d’investissement en ligne aussi faciles et simples les unes que les autres. Vous pouvez, dans ce cas, vous lancer dans le secteur boursier et le secteur immobilier. Rassurez-vous, ce domaine propose d’importants résultats !

Voici 10 activités pour gagner de l’argent sur internet

1- La vente de ses créations

Cette technique convient en premier abord aux personnes créatives. Il est possible de commercialiser des œuvres d’art, des photographies, de la musique, des œuvres artisanaux via des sites Internet…

La mise en vente, quant à elle, peut être faite une seule fois pour les œuvres uniques et plusieurs fois en proposant plusieurs exemplaires. Si vous êtes un photographe, un couturier, un peintre, un musicien, un artisan ou autres personne se trouvant dans cette catégorie, sachez que vous pouvez, soit créer votre propre site de vente en ligne, soit vous fier à des sites libres de droit.

Pour vendre vos photographies via une plateforme de vente en ligne, vous avez par exemple la possibilité de collaborer avec SmugMug ou Shutterstock. Si vous comptez, en dépit de cela, créer votre propre boutique de vente en ligne. La plateforme  Wix e-Commerce, Magento et Shopify sont à votre disposition.

Pour avoir une idée de  ce qui vous plait, visitez différentes boutiques de vente en ligne, dont :

  • Net pour les œuvres d’art
  • Chocolats Favoris pour les chocolats
  • Sumissura pour des vêtements sur-mesure

2- Les infopreneurs

comment-gagner-de-l'argent-sur-internet-infopreneur

C’est un terme tout nouveau pour certains alors que l’activité est tout à fait connue par la majorité des Internautes. Les infopreneurs sont ceux qui vendent leurs connaissances via Internet.

Les formations en ligne que nous retrouvons sur Internet font partie de cette catégorie de travail en ligne.

On inclut entre autre dans ce secteur d’activité les lettres d’informations ainsi que les E-books.

Pour le faire, vous devez tout d’abord maîtriser un domaine ou une discipline qui pourront intéresser les Internautes et préparer un ou plusieurs modules de formations que vous vendrez ensuite sous forme de plusieurs exemplaires.

Plusieurs thématiques sont à la clé : le sport, la mode, la rédaction, l’e-commerce, l’anglais…

3- La prestation de services

Ce type de travail en ligne requiert une compétence en particulier ainsi qu’une expérience accrue car il consiste à vendre des prestations en ligne.

Vu que nous  nous focalisons uniquement sur le travail en ligne et le travail à domicile, la prestation de services, ci-présente, peut concerner une multitude de personnes, dont les Community Managers, les développeurs et créateurs de site Internet, les rédacteurs, les correcteurs, les copywriters, les graphistes et les spécialistes en optimisation de contenu.

4- Le E-Commerce

L’e-commerce est le fait de vendre des biens en ligne par le biais d’un site de vente en ligne. L’e-commerçant, dans ce cas, peut être le créateur des articles vendus ou tout simplement celui qui gère la boutique de vente en ligne et perçoit une marge.

Les biens que vous proposez peuvent varier en fonction de vos spécialités. Beaucoup optent pour les vêtements et les produits high-tech. Les ustensiles de cuisine, les pièces de décoration pour maison, les livres ainsi les jouets pour enfant feront aussi l’affaire.

Pour cela, il suffit de créer un site de vente en ligne par le biais de Shopify ou Wix e-commerce, de trouver des articles à vendre, fixer vos prix et préparer une bonne stratégie de publicité et de gestion de votre stock.

5- Le Dropshipping

comment-gagner-de-l'argent-sur-internet-dropshipping

Il s’agit d’une variante de l’e-commerce, qui consiste à vendre des produits que l’e-commerçant ou le dropshipper n’a pas en stock. Ainsi, vous n’aurez qu’à promouvoir le site, vendre les articles pour ensuite passer les commandes à un fournisseur.

Ce dernier réalisera, de son côté, la production, la transformation, l’emballage, l’envoi ainsi que la livraison de la commande de chaque client.

Dans le Dropshipping, votre revenue sera le bénéfice que vous tirerez de la marge que vous aurez fixé au prix de chaque article. Il s’agit d’une vente sans risque car les pertes sont réduites grâce au fait que vous n’investissez pas dans la commande des produits à l’avance.

Votre travail sera, d’autant plus, réduit car vous n’aurez ni à gérer la logistique, ni à vous occuper du packaging et de la livraison. Une multitude de site grossistes peuvent, d’ailleurs, vous aider à mener votre mission à bien, dont Aliexpress et Cdiscount Pro.

Vous pouvez devenir un grossiste et proposer une grande variété de produit comme il est possible d’opter pour une niche en particulier en devenant un spécialiste (mode, high-tech, animaux, cosmétique, santé et bien-être…)

6- Devenir influenceur

comment-gagner-de-l'argent-sur-internet-influenceur

Le travail d’un influenceur se fait en 3 étapes importantes, qui commencent par la recherche d’audience. Votre popularité dépendra de l’intérêt que les Internautes portent pour vos contenus sur les réseaux sociaux, dont les photos et les vidéos principalement.

On appelle ceux qui travaillent dans ce domaine des : créateurs de contenus ou Instagrameurs et des Youtubeurs. C’est l’attention que leur audience et followers portent sur eux qui leur permet de gagner de l’argent grâce aux placements de produits en premier temps, aux publicités, mais également aux sponsorings.

La possibilité de monétiser cette audience est disponible sur les différentes plateformes et réseaux, dont nous disposons : Tik Tok, Instagram, Facebook et surtout Youtube.

7- L’affiliation

L’affiliation est similaire au placement de produit. On constate, toutefois, une différence au niveau du procédé vu qu’elle ne requiert aucune création de contenu. Vous n’avez pas vraiment besoin de vidéos, ni de photos attractives.

Votre tâche sera de promouvoir ou de faire la publicité d’une marque, de ses produits par l’intermédiaire d’un site ou de votre propre personne afin de gagner une rémunération ou commission.

Sachez que ce n’est ni un sponsoring, ni un placement de produit vu qu’une simple inscription permettra au candidat de présenter et vanter un produit spécifique afin de gagner par la suite une somme d’argent prédéfinie et une éventuelle prime en plus.

Pour la réalisation de cette activité, vous pouvez vous servir d’un site, d’une chaîne Youtube comme est, tout à fait, possible de travailler sur les réseaux sociaux, dont Instagram et Facebook en particulier.

8- Le marketing de réseau

comment-gagner-de-l'argent-sur-internet-marketing-de-réseau

Le marketing réseau ou MLM est quasi-identique à l’affiliation. Il consiste à promouvoir et à vendre directement les produits d’une marque avec une commission en contrepartie. La différence se constate au niveau du nombre de personnes qui travaillent.

Si en affiliation, vous travaillez tout seul, le marketing réseau nécessite le recrutement d’un certain nombre de personnes, qui peut, en fonction du projet être défini par le client propriétaire des articles ou la marque.

Ainsi, vous recevrez une marge pour les promotions que vous réaliserez, mais également une partie des commissions venant du travail des autres vendeurs que vous avez recruté.

9- La création de service en ligne

Le domaine ci-présent se focalise dans la création de software. Si vous disposez des connaissances nécessaires pour cela, vous pouvez donc créer de nouvelles applications, des logiciels innovants et des services en ligne utiles que vous vendrez par le biais d’un abonnement ou sur des plateformes comme App Store et Apple Store.

À noter que ce secteur d’activité requiert des savoirs en programmation et en codage, bien qu’il s’agisse d’un travail assez bien rémunéré.

10- La rédaction web

comment-gagner-de-l'argent-sur-internet-rédaction-web

La rédaction web peut être définie de 3 différentes manières. Tout d’abord, elle peut être définie comme la création de contenus ou d’articles pour des sites et pages web en collaborant avec des prestataires ou des propriétaires de site.

La rédaction se définit, ensuite, par la création d’E-book avec l’aide d’une agence de rédaction. Il est, enfin, possible d’écrire un livre et de s’auto éditer pour gagner plus d’argent.

Dans ce cas, si vous avez un bon niveau en français et que vous savez taper sur un clavier et vous servir d’un ordinateur, n’hésitez surtout pas à vendre votre travail et à gagner de l’argent avec votre écriture !

 

Si vous avez aimé cet article, ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à me le faire savoir dans les commentaires, et de le partager sur les réseaux sociaux.

Je vous dis à très bientôt sur mon blog « Ecom Business » pour de futurs articles

 

Azeddine.

 

Je lance ma chaîne YouTube

Je lance ma chaîne YouTube

je-lance-ma-chaine-youtube-ecom-business

 

Je lance ma chaîne YouTube

 

 

Bonjour à tous et bien venu dans ma toute première vidéo sur ma chaîne YouTube, « Investir et réussir ».

C’est la première fois que je parle devant une caméra pour tourner une vidéo. Là j’ai l’air relaxe, tranquille, et pourtant au niveau de mes jambes, je peux vous dire qu’au niveau de mes jambes, ça tremble pas mal !

Pour bien démarrer ma carrière dans l’info-prenariat, je me suis lancé non pas un, mais deux défis de taille :

Mon premier défi, lancer deux blogs en même temps avant la fin de cette année 2021 :

Dans mon premier blog « Des livres pour réussir » je publierai des chroniques et résumés de livres inspirant que j’ai lu, que je suis en train de lire, et que je vais lire.

Je partagerai également des citations et des biographies de leaders, d’entrepreneurs et de personnalités au parcours exceptionnels qui ont changé le monde et dont je m’inspire au quotidien pour devenir meilleur.

Dans mon second blog « Ecom Business », je parlerai plus d’entreprenariat, d’investissement et d’immobilier. Il y aura des études de cas, des témoignages, et je vous partagerai certain de mes projets et réalisations, ce qui a marché pour moi, et ce qui n’a pas marché à travers toutes les erreurs et les bordes que j’ai commises.

Je parlerai dans ce blog de mon projet ambitieux de créer 5 nouvelles sources de revenus dans les 12 prochain mois.

Dans mes deux blogs, je ferai mon maximum pour publier régulièrement du contenu de qualité, que ce soit des articles, des podcasts, ou des vidéos, et vous apporter le maximum de valeur, à travers des résumés de livres, des interviewes, mais également avec le partage de mon parcours, mon vécu et mon expérience de vie.

Je partagerai avec vous mes réussites, mes victoires, mais aussi et surtout mes erreurs ; mes échecs, et mes défaites.

Dans son livre ‘’les secrets d’un esprit millionnaire’’, T. Harv ECKER a dit « Pour changer son monde extérieur, il faut d’abord changer son monde intérieur. »

La raison pour laquelle je veux lancer ces deux blogs c’est qu’il y a un lien étroit entre les deux dans le sens ou c’est grâce aux livres que j’ai lu jusqu’à maintenant que je suis devenu une meilleur personne, et que je suis arrivé là où j’en suis aujourd’hui.

Et mon ambition est et devenir chaque jour une meilleur version de moi-même et de réussir dans tous les aspects de ma vie, tant sur le plan personnel que financier.

C’est également grâce aux livres que j’ai lu que je suis passé de salarié à entrepreneur.

Mon second défi, c’est interviewer les 20 personnalités les plus connues et les plus influentes de l’info-prenariat et de la blogosphère francophone dans les 12 prochain mois.

Je ne connais pas ces personnes, je ne les ai jamais vu en vrai, je ne sais pas comment faire une interview, ni quoi poser comme questions, là je peux vous dire que je tremble comme une feuille…

Mais ces personnes ont été pour moi des sources d’inspiration et de motivation. J’ai vraiment hâte de les rencontrer et d’apprendre encore ce qu’elles ont à enseigner.

Avant j’étais timide, je manquai d’assurance et de confiance en moi, j’avais des complexes à n’en plus finir, pour énumérer la liste de mes défauts, il faudrait une encyclopédie en 12 volumes.

J’en ai toujours des complexes, mais un peu moins qu’avant. Je fais mon possible pour poursuivre ce processus d’amélioration continu dans le but de devenir meilleur chaque jour un peu plus.

Grâce au principe du suivi décris dans le livre « L’effet cumulé » de Darren Hardy, j’essaie d’éliminer des mauvaises habitudes qui ont parfois la peau dur pour laisse place à de nouvelles bonnes habitudes qui me rapprochent chaque jour de mes objectifs.

J’aimerai partager dans cette toute première vidéo une citation, qui je l’espère, vous inspirera tout comme elle m’a inspiré, sur laquelle je suis tombé en lisant le livre de Goulwenn TRISTANT « Comment je me suis constitué un patrimoine de plusieurs millions d’euros avec un salaire de 1750€. » Dont je ferai le résumé dans une prochaine vidéo.

C’est une citation de Farah Gray un jeune entrepreneur de Chicago qui dit « Construisez vos propres rêves, ou quelqu’un d’autre vous embauchera pour construire les siens. ».

Profond n’est-ce pas ?!

Je vous laisse méditer là-dessus.

J’ai lu ce livre en 2018 quand j’ai commencé mon parcours d’investisseur immobilier.

A cette époque, je n’arrêtai pas de me remettre en question, de me demander ce qui n’allait pas dans ma vie et pourquoi. Mais surtout comment changer et comment faire pour avoir une vie meilleure ?

A 38 ans, je suis arrivé à un carrefour dans ma vie, je n’en pouvais plus, j’étais déprimé et triste, j’avais envie de me tirer une balle… il fallait absolument que je trouve une solution.

J’ai commencé à faire des recherches sur le développement personnel, et je suis tombé sur le résumé d’un livre « Père Riche, Père Pauvre » de Robert Kyiozaki, le titre m’a tout de suite interpelé à cause de mon enfance.

En lisant les premières pages de ce livre, je n’ai pas honte de le dire, j’ai pleuré, ça été une révélation, une illumination. Je suis littéralement passé des ténèbres à la lumière.

Depuis ce jour, ma vie n’a plus jamais été la même ! Je voyais le monde autrement, j’ai appris la vérité. L’indépendance financière est devenue pour moi une obsession !

Depuis, j’ai lu plusieurs de livres sur le développement personnel et les finances personnelles.

Je me suis mis à pratiquer « THE MIRACLE MORNING« , qui consiste à se lever très tôt, et se créer des routines matinales en faisant de la méditation, des affirmations, de la visualisation, et de l’exercice. Et tout ça, avant même de commencer la journée.

Les bienfaits de ces routines matinales sont tout simplement hallucinants, vous voyez les choses avec plus de lucidité, et plus de clarté.

Je manque à toutes mes obligations, je ne me suis pas présenté.

Je m’appelle Azeddine, à l’heure où je tourne cette vidéo, j’ai 41 ans, je suis marié, et père de 2 enfants. Je peux vous dire que je pars de très loin…

J’ai commencé à investir dans l’immobilier en 2018, et j’ai décidé de prendre ma retraite le jour de mes 40 ans en mars 2020 pour devenir entrepreneur et vivre ma vie à ma façon.

Ça ne s’est pas passé exactement comme prévu, il a eu le covid et le premier confinement, mon premier projet sur lequel j’ai beaucoup travaillé et que j’avais soigneusement préparé est tombé à l’eau avant même de commencer, et j’ai eu des problèmes personnels qui m’ont poussé à me remettre en question et à comprendre que pour réussir il faut trouver un juste équilibre entre sa vie professionnelle et sa vie privée.

J’ai fait beaucoup d’erreurs dans ma vie, beaucoup trop…

La plus récente est celle qui m’a clairement fait comprendre que dans la vie il ne faut jamais faillir à ses principes, mais j’en ai tiré les enseignements. Dans chaque évènement négatif, il y a toujours quelque chose de positif.

Je suis juste un père de famille, une personne ordinaire comme vous, qui a décidé de changer, devenir meilleur et donner un sens à sa vie.

A travers cette chaîne YouTube, j’aimerai être une source de motivation et convaincre plus de gens que c’est possible de croire en ses rêves et changer de vie.

Comme l’a dit David LAROCHE « Vivez la vie qui vous inspire ! », Comme l’a dit Olivier Rolland « Vivez la vie de vos rêves ! »

Faites ce qui vous plait dans la vie !

Faites quelque chose qui a du sens pour vous !

Sortez de votre zone de confort !

Arrêtez de faire ce travail de 40 heures par semaine qui ne vous plais pas et qui est en train de vous tuer à petit feu.

Il n’est jamais trop tard pour bien faire.

Arrêtez de vous trouver des excuses !

Même si vous avez 40 ans, même si vous avez des enfants, vous pouvez y arriver !

Vous n’avez qu’une seule vie et elle bien trop courte !

Steve Jobs a dit « Votre temps est limité, ne le gaspillez pas en menant une existence qui n’est pas la vôtre. »

Je vais arrêter là, je pourrai en parler pendant des heures…

Mais n’oubliez : Aux états unis, ils ont Steve Jobs. En France, on a Paul « emploie ».

Si vous voulez vous procurer les livres dont je parle dans cette vidéo, vous trouverez les liens en bas dans la description. Je vous encourage vivement à les lire et à en appliquer les enseignements qui vous permettront de devenir meilleur, améliorer vos finances et donner un sens à votre vie.

Je vous invite également à télécharger gratuitement mon E-BOOK «  10 étapes pour prendre sa retraite à 40 ans » en cliquant sur le lien en bas dans la description.

Je vous rappelle que c’est ma première vidéo, j’ai passé des heures à la tourner, et plusieurs jours pour faire le montage.

Si vous avez aimé cette vidéo, merci de liker, de partager, et de vous abonner à ma chaîne. Et surtout, laissez-moi un commentaire pour me dire ce que vous en avez pensé, même si vous n’avez pas aimé, laisser moi quand même un commentaire pour me dire pourquoi. Ça me permettra de m’améliorer. Ne soyez pas trop durs quand même.

Je vous dis à très bientôt pour une prochaine vidéo ou je vous parlerai de développement personnel et d’entreprenariat sur ma chaine « investir et réussir ».

Comment investir en bourse pour les débutants ?

Comment investir en bourse pour les débutants ?

ecombusiness-comment-investir-en-bourse-pour-les-débutants

Comment investir en bourse pour les débutants ?

Envisagez-vous de réaliser votre premier investissement en bourse ? Quelles sont les connaissances que vous avez déjà acquises dans le domaine ? Si vous souhaitez vous lancer dans cette aventure, il est important d’être préparé.

Quelles sont les méthodes pour investir en bourse ? Quel support financier faut-il employer ? Quelle somme faudra-t-il engager ?

Dans cet article, nous allons vous guider pas-à-pas afin de faire de votre premier investissement en bourse un véritable succès.

Quelle est la somme minimum pour investir en bourse ?

A proprement parler, il n’existe pas de somme minimum pour un investissement en bourse. Si vous envisagez de poser la question à un conseiller financier, il pourrait vous dire qu’il est inutile de vous lancer si vous n’avez pas au moins 2000€ à engager. Nous verrons dans cet article qu’il est tout à fait possible d’investir en bourse avec une somme tout à fait raisonnable.

Cependant, l’objectif ici consiste à obtenir des revenus sur le long terme. Afin que votre premier investissement soit un franc succès, il existe des éléments que vous allez devoir prendre en compte.

Se fixer des objectifs

Pour commencer, il est important de vous fixer de véritables objectifs. Souhaitez-vous investir en bourse afin de compléter vos revenus mensuels ?

Désirez-vous que vos investissements en bourse vous permettent d’atteindre la liberté financière ?

Quel que soit votre objectif, vous allez devoir vous en tenir afin d’éviter de vous perdre en chemin. Lorsque vous vous serez familiarisés avec l’investissement en bourse, vous allez pouvoir revoir vos buts à la hausse.

L’horizon d’investissement

L’horizon d’investissement correspond au moment auquel vous souhaitez pouvoir profiter de vos gains grâce à l’investissement en bourse. En d’autres termes, il s’agit d’un objectif temporel qui engage de la patience, de la raison et du bon sens.

Dans le cas où vous fixez un horizon d’investissement lointain, il vous sera possible d’investir une petite somme. En revanche, si votre objectif temporel est assez court, il sera plus judicieux d’investir un montant conséquent.

ecombusiness-comment-investir-en-bourse-définir-sa-stratégie

La stratégie

Lorsque l’on parle d’investissement en bourse, il est possible de générer des revenus par l’intermédiaire des dividendes ou des plus-values liées à la vente d’un titre. Avant de vous lancer, il faudra donc penser à la stratégie adéquate à choisir selon vos objectifs.

De plus, cela permettra aussi d’évaluer le montant nécessaire pour votre premier investissement boursier.

 

Comment définir ses objectifs et sa stratégie d’investissement ?

Il est tout à fait normal de se questionner sur la somme à investir pour un premier investissement. En effet, vous souhaitez sans doute savoir si vous avez les moyens d’effectuer un placement boursier avec vos épargnes.

A partir des 3 notions que nous venons d’expliquer ci-dessus, vous pouvez déjà avoir une première idée de la façon dont vous allez investir et de la somme adéquate. Maintenant, nous allons vous donner deux cas de figure afin que vous puissiez mieux comprendre :

Vous souhaitez augmenter vos revenus mensuels grâce à l’investissement en bourse ?

Dans cette première optique, vous avez pour objectif d’optimiser vos revenus mensuels. Ici, l’objectif principal consiste donc à régulariser vos investissements. Lorsque ce sera possible, vous allez donc devoir placer une somme minime au sein de votre portefeuille d’investissement afin que vos dividendes puissent augmenter au fil du temps.

Vous voulez vivre de vos investissements boursiers ?

Dans cette seconde optique, vous souhaitez que vos dividendes deviennent vos revenus principaux. Ici, vous pouvez donc déterminer le montant mensuel que vous souhaitez atteindre pour subvenir à vos besoins. A partir de cela, cela devient très facile de connaître la somme à engager pour vos placements boursiers.

Quels sont les différents frais liés à un investissement en bourse ?

Comme vous pouvez l’imaginer, l’investissement en bourse s’accompagne de certains frais. De ce fait, il est primordial d’introduire ces différents frais dans vos calculs afin d’éviter une perte de capital sur le court, moyen ou long terme.

Pour investir en bourse, sachez que vous allez devoir utiliser un outil d’investissement. Ainsi, c’est en fonction de l’outil choisi que vous allez pouvoir calculer les frais qui en découlent.

L’assurance-vie

Le principe de l’investissement en bourse par l’intermédiaire d’une assurance-vie est assez simple à comprendre :

  • Vous choisissez vos actifs
  • Vous ouvrez le contrat
  • Vous mettez en place un versement automatique afin que les montants soient répartis entre vos différents actifs

En choisissant l’investissement boursier avec une assurance-vie, nous vous recommandons de démarre avec un capital de départ qui sera alimenté par des versements réguliers. Auprès de la banque de votre choix, il y aura par la suite plusieurs types de frais qui s’ajouteront à votre projet d’investissement : frais d’adhésion, frais de gestion, frais de sortie, frais d’arbitrage…

Avant de vous lancer, il est indispensable de calculer les coûts totaux en prenant en compte tous les frais. Afin de réduire au maximum ces frais, nous vous conseillons de vous tourner vers les banques en ligne proposant des prestations plus abordables que les banques traditionnelles.

Le Plan d’Epargne en Actions (PEA)

Le PEA est un outil d’investissement ouvert à tous. En effet, il s’adresse à tous les budgets car vous aurez la possibilité de placer votre argent à partir de petites sommes : 20, 30, 40, 50€…

Avec le PEA, le principe est simple. Vous investissez de l’argent en fonction du prix des actifs que vous souhaitez acheter. Pour une action de 400€, vous investissez 400€. Dans le secteur de l’investissement boursier, vous avez la possibilité de placer votre argent auprès de nombreuses sociétés.

Ainsi, l’investissement par le biais d’un PEA est ouvert à tous car il existe autant de prix que de sociétés cotées.

De manière générale, il existe deux types de frais qui sont liés à un investissement en PEA : les frais de courtage et les droits de garde.

ecombusiness-comment-investir-en-bourse-plateforme-trading

Les frais de courtage

Les frais de courtage correspondent au tarif que vous allez payer auprès du courtier qui vous accompagne pour l’ouverture de votre PEA.

Généralement, les courtiers proposent des forfaits qui sont taxés en fonction du montant des ordres. Exemple : pour un forfait de 5€ par ordre inférieur de 1000€, vous allez payer 5€ de frais de courtage pour chaque action achetée ou revendue dont la valeur est inférieure à 1000€.

D’un autre côté, il existe aussi les frais au pourcentage qui varient en fonction de chaque prestataire. Ici, un pourcentage déterminé au préalable sera prélevée pour chaque ordre donné au courtier.

Les droits de garde

Dans certains cas, vous allez devoir assumer les droits de garde auprès d’un intermédiaire. En effet, ce dernier est en charge détenir votre PEA. Ici encore, nous vous recommandons de vous tourner vers une banque en ligne qui ne facture pas les droits de garde, au contraire des banques classiques.

Le compte-titre

Le principe du compte-titre est assez similaire à celui du PEA. En effet, vous aurez la possibilité d’acheter des actions en fonction de leur prix tout en assumant les frais de courtage et les droits de garde.

Cependant, l’outil d’investissement en compte-titre vous permet également de solliciter des courtiers qui ne facturent aucun frais supplémentaire.

Autre avantage, il vous sera possible d’acheter des segments d’actions afin de posséder une partie de certains titres boursiers qui semblent trop chers s’ils sont achetés entièrement.

En choisissant le compte-titre, il faudra faire attention à certains éléments : des droits de garde plus élevés et des frais de transfert de liquidité. Ce sont des critères qu’il faudra prendre en compte avant de lancer votre premier investissement.

 

Les précautions à prendre avec les courtiers

Avant de signer un contrat pour un PEA ou en compte-titre avec un courtier, vous devez prendre certaines précautions.

Chez certains prestataires, toutes les actions que vous possédez vous appartiennent totalement. Dans le cas où la société de courtage fait faillite, vous pouvez donc récupérer toutes vos actions afin de les transférer auprès d’un nouvel organisme.

D’un autre côté, vous avez aussi les courtiers offrant des tarifs très avantageux mais présentant certains risques. Chez eux, en cas de faillite, les titres ne vous appartiennent plus. La société se réserve le droit de garder vos actions et cela présente donc un risque de perte de capital.

 

Investir en bourse avec ses propres moyens

Au début, tous les courtiers classiques vous conseilleront d’investir au minimum 2000€ pour obtenir de bons résultats. Néanmoins, nous sommes conscients que tout le monde n’est pas détenteur de cette somme. De ce fait, il est tout à fait possible de commencer doucement avec le montant que vous avez réservé à cet effet.

ecombusiness-comment-investir-en-bourse-définir-ses-frais-de-courtage

 

Investir en bourse avec 50€

Si votre premier budget d’investissement boursier s’élève à 50€, nous vous conseillons de choisir un compte-titre sans frais. Avec cette somme, il faut savoir que votre champ de possibilité est assez réduit. Néanmoins, le compte-titre vous permettra d’acheter des fractions d’actions pour faire vos premiers pas dans le secteur de l’investissement en bourse sans prendre d’énormes risques.

Investir en bourse avec 100€

Avec un budget de 100€, vous pouvez étendre votre champ d’actions. En effet, cette somme vous permettra d’acheter aux alentours de dix valeurs différentes. Si tel est votre budget de départ, nous vous conseillons de choisir une banque en ligne proposant un PEA avec des frais réduits ou un compte-titre aux tarifs limités.

Avez-vous déjà entendu parler de la base d’ETF ? Il s’agit d’un instrument financier qui vous donne la possibilité d’effectuer un placement en reproduisant des indices boursiers.

Pour prendre un exemple, vous pouvez investir dans un ETF « Cac 40 ». Ici, votre argent sera utilisé auprès des 40 entreprises qui font partie de cet indice boursier (Axa, BNP, Bouygues…).

Investir en bourse avec 200€

Vous disposez d’un budget un peu plus conséquent ? Avec 200€, vous pouvez voir plus grand ! Tout d’abord, il est tout à fait possible de suivre les conseils précédents avec les budgets de 50€ et 100€.

Néanmoins, cette somme de 200€ vous permet de choisir une meilleure option : choisir un PEA et capitaliser sur 4 ou 5 valeurs au maximum. Par la suite, vous allez pouvoir placer 200€ sur un actif dont le cours semble être prolifique.

Investir en bourse avec 1000€

Avec un budget de 1000€ d’investissement boursier mensuel, le champ des possibilités s’ouvre encore plus. Bien entendu, nous sommes conscients qu’il s’agit d’une somme conséquente.

De ce fait, nous vous recommandons principalement d’écouter les conseils de votre courtier et de sélectionner minutieusement les titres à acheter et revendre.

 

Conclusion

L’investissement en bourse est un grand pas vers la liberté financière. Ici, vous devez savoir que certains investisseurs génèrent de meilleurs revenus grâce à une bonne gestion des frais.

C’est pourquoi vous ne devez pas minimiser l’impact de ces frais qui peuvent augmenter considérablement selon chaque prestataire.

Comme vous avez pu le voir, il existe de bonnes astuces pour commencer avec 50€. Si vous apprenez à suivre votre ligne directrice, vous allez pouvoir générer de meilleurs profits et augmenter votre budget d’investissement mensuel.

Si vous avez aimé cet article, ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à me le faire savoir dans les commentaires, et de le partager sur les réseaux sociaux.

Je vous dis à très bientôt sur mon blog « Ecom Business » pour de futurs articles

Azeddine.

 

 

COMMENT GAGNER DE L’ARGENT DANS L’IMMOBILIER LOCATIF ?

COMMENT GAGNER DE L’ARGENT DANS L’IMMOBILIER LOCATIF ?

ecombusiness-comment-gagner-de-l'argent-dans-l'immobilier

COMMENT GAGNER DE L’ARGENT DANS L’IMMOBILIER LOCATIF ?

 

L’immobilier, est l’un des principaux piliers de l’enrichissement. Un investissement dans l’immobilier locatif vous permet de profiter de l’effet de levier pour lever des fonds et obtenir des crédits auprès des banques, et ainsi créer de la richesse rapidement en partant de rien.

La plupart des grosses fortunes se sont bâti grâce à l’immobilier. Beaucoup de gens s’intéressent à l’immobilier, pourtant, par ignorance ou par peur, Ils n’agissent pas, à cause de fausses croyances telles que : il faut être riche pour investir – il faut mettre un apport pour obtenir un prêt – ou que les banques ne financent pas l’achat de biens locatifs mais uniquement de la résidence principale.

On entend souvent dire que faire de l’argent rapidement dans l’immobilier est simple. Mais beaucoup de personnes, attendent entre 20 ou 30 ans pour enfin pouvoir toucher leurs revenus locatifs sous forme de loyers comme complément ou comme revenu principal.

Comment gagner de l’argent dans l’immobilier locatif maintenant, dès le premier mois de mise en location, et non à l’aube de votre existence ?

Dans cet article ECOM BUSINESS vous explique comment gagner de l’argent dans l’immobilier locatif, et vous partage des conseils et astuces pour commencer à toucher vos loyers dès votre premier mois de location, augmenter votre rentabilité, et comment ne pas tomber dans les pièges des croyances populaires qui vous empêchent d’agir ?

 

Comment gagner de l’argent dans l’immobilier locatif ?

 

1- Avoir une bonne rentabilité

Pour calculer facilement et rapidement la rentabilité d’un bien, vous pouvez utiliser le plugin RENDEMENT LOCATIF. Une version gratuite est disponible pour évaluer les annonces. Une autre, payante vaut son prix vu toutes les fonctionnalités qu’elle propose en plus.

Grâce à ce plugin, vous avez une estimation de la rentabilité de votre investissement à court et à long terme. De plus, vous pouvez voir la rentabilité de votre investissement locatif ville par ville.

Le calcul de la rentabilité nette reste toutefois plus cohérant, car il prend en compte plus de détails propre au bien que vous cherchez à acquérir pour le mettre en location. En revanche le calcul qui vous permettra d’avoir une idée sur l’excédent de loyer à toucher avec un bien immobilier est celui du CASHFLOW.

C’est le calcule de toutes vos dépenses, soustrait au montant de votre loyer : ce montant doit être positif. S’il est négatif, mieux vaut ne pas investir dans ce bien immobilier car aucune banque n’acceptera de vous suivre.

ecombusiness-comment-calculer-sa-rentabilité-dans-l'immobilier-locatif

Il est primordial que la rentabilité soit importante pour que votre CASHFLOW soit positif. Autrement dit, pour que vous puissiez dégager un excédent de loyers une fois que vous aurez assumé toutes vos dépenses et charges (taxes foncières –  charges de copropriété, impôts et autres frais).

Avant tout, vous devez cibler vos recherches pour trouver la perle rare. Une bonne affaire doit avoir une rentabilité minimum de 10 %.

Un investisseur immobilier, doit avant tout déterminer la rentabilité d’un bien immobilier. La rentabilité vous permettra de mieux visualiser le rendement de votre investissement. Vous en trouverez ici le calcul:

 

Calcul de la rentabilité brute

(Loyer x 12 mois / Prix du bien) x 100 = Rentabilité brute du bien.

Exemple : vous voulez faire l’acquisition d’un bien immobilier à 100 000€, le montant du loyer sera de 700€.

(700 x 12 / 100 000) x 100 = 8,4%.

Ce calcul est le tout premier à effectuer. Cependant, il demeure incomplet car il ne tient pas compte des dépenses. Cela se traduira donc par une diminution de la rentabilité. Continuons avec le calcul !

 

Calcul de la rentabilité nette

[(Loyer – (Charges + Travaux)] / Prix du bien x 100 = Rentabilité net du bien.

 

2- Avoir une bonne fiscalité : impôts très bas ou inexistants

Comment réduire les impôts ? Ou mieux encore, comment ne pas payer d’impôts sur les loyers ? Les impôts plombent votre rentabilité. Ils constituent une somme importante à prélever sur votre revenu locatif.

Le paiement de la taxe foncière est quasiment inévitable. Cependant, il possible d’agir sur l’imposition des revenus fonciers.

Quand vous êtes un investisseur en série, vous devez être prudent car la note peut très vite grimper ! Pour un premier investissement, si vous avez fait des travaux, et si votre bien et rentable, vous n’avez pas à vous préoccuper des impôts car vous bénéficierez d’un abattement et vous n’aurez rien à payer.

Vous devrez toutefois rester vigilant pour vos futures acquisitions et vous arranger toujours pour défiscaliser au maximum.

Attention toutefois à la défiscalisation des programmes neufs, qui sont en réalité, « de la poudre de merlin pin pin… » La raison en est simple : vous achetez un appartement tout neuf avec de hautes performances énergétiques au diagnostic irréprochable, et qui coûte bien plus chère que dans l’ancien.

Pensez-vous vraiment le revendre plus chère pour faire une plus-value ? Sans compter que la majorité de ces programmes neufs obligent les bailleurs à plafonner leurs loyers.

Donc, même si vous avez une sois disant défiscalisation, sachez qu’elle est temporaire, et que vous finirez au bout du compte par payer un crédit, des charges et des impôts dont le total sera bien supérieur à vos loyers. Autrement dit : vous êtes perdant !

Comment ne pas payer d’impôts sur les loyers ?

Faire beaucoup de travaux

Les travaux sont pour moi l’arme absolue pour faire baisser les impôts, ou ne pas les payer du tout. Mais attention, pas n’importe quels travaux : seuls les travaux de rénovation ou d’amélioration du bien seront pris en compte.

Si vous divisez un bien en deux studios par exemple, vous ne pourrez pas bénéficier de réductions d’impôts.

En déduisant les travaux de rénovation ou d’amélioration de votre investissement immobilier, vous créez un déficit foncier. Ce déficit, vous pouvez soit le reporter sur l’année fiscale suivante (ce  qui implique de recommencer le processus et d’investir à nouveau), soit le déduire de vos impôts sur le revenu en fonction de votre tranche d’imposition.

Ça peut être intéressant si votre tranche d’imposition est élevée. Il faudra déclarer les revenus locatifs au réel.

ecombusiness-comment-ne-pas-payer-d'impots-sur-les-loyers

Utiliser les niches fiscales pour gagner de l’argent avec l’investissement locatif

La loi Pinel pour les logements neufs n’est pas la seul niche fiscale, Il  en existe d’autres, comme par exemple, le dispositif Borloo ancien, il est intéressant si vous souhaitez investir en Provence ou à la campagne.

Ce dispositif est valable pour une durée minimum de 6 ans ou 9 ans si vous êtes subventionnés. Personnellement, je n’utilise pas la Loi Pinel pour les raisons citées plus haut, ni le dispositif Borloo car le Plugin Rendement Locatif me permet d’avoir toutes les informations nécessaires pour ma prise de décision.

 

3- La location meublée

La location meublée est aussi une mesure fiscale visant à réduire vos impôts. Vous devrez pour ça meubler un minimum votre bien pour qu’il soit convenable pour que votre locataire puisse y vivre, avec une cuisine (équipée au minimum), une table et des chaises, un lit avec une table de chevet…

C’est surtout un moyen pour réduire ses impôts. Soit vous déclarez vos impôts en loueur meublé non professionnel (LMNP) micro BIC, et vous avez un abattement de 50%.

Soit vous les déclarez en (LMNP) au réel et là vous pouvez avoir bien plus d’avantages fiscaux.

Afin de déduire les frais de notaire, les travaux, les frais d’entretien, d’ameublement, et même l’amortissement du prêt bancaire, je vous conseille toute fois de faire appel à un comptable pour le calcul des abattements et des réductions fiscales.

Il vous obtiendra bien plus que ce que vous auriez pu ou cru obtenir. De plus, les frais de comptable seront également déduits de vos impôts.

 

4- la location saisonnière pour gagner de l’argent dans l’immobilier locatif

Pour un investissement locatif, la location saisonnière (ou courte durée)  est une arme de destruction massive. Elle est plus prenante car il faut à chaque location faire l’état des lieux d’entrée et sortie (check in / check out), la remise des clés, que ce soit à la nuitée, ou à la semaine, sans compter le ménage, et l’approvisionnement pour le petit déjeuner par exemple (petites attentions que les locataires apprécient et qui fait qu’ils reviendront).

Mais la location courte durée permet de louer bien plus cher, à un nombre plus important de locataires, et donc d’exploser votre rentabilité.

Si vous possédez plusieurs biens en location saisonnière, ça peut vite devenir un travail à temps plein.

Des astuces existent toute fois pour automatiser vos locations saisonnières. Mais on n’a rien sans rien, sachez que ça aura forcément un coût. Vous pouvez par exemple engager un personne locale pour faire  le check in / check out, faire le ménage et la remise des clés.

Il est  également possible d’installer un boitier automatique pour que les locataires puissent y récupérer les clés grâce à un code à quatre chiffres que vous leur communiquez par mail en début de location, c’est plus pratique et plus rentable.

ecombusiness-comment-gagner-de-l'argent-dans-la-location-courte-durée

 

En quoi la location courte durée est-elle si profitable ? Où cela est-il possible ?

Qui dit location saisonnière dit forcement vacances. Donc, un endroit situé près de la mer, d’un lac, à la montagne ou tout autre lieu touristique. Dans ce type d’endroit, c’est sûr que c’est plus facile de louer en courte durée, certes, mais il ne faut pas oublier les prix de l’immobilier qui y sont plus élevés.

Il est possible de faire de la location saisonnière dans les grandes villes ou les gens recherchent du travail, ou il y a des administrations, des écoles supérieures ou des centres de formation, et où il y a un attrait touristique, à côté des cliniques ou des hôpitaux par exemple…

Plus le taux de remplissage de votre logement en location saisonnière est important, plus votre investissement est rentable.

Vous pouvez proposer votre bien en location saisonnière sur  Airbnb ou sur Booking.com, ou encore Homelidays.

 

4- L’immeuble de rapport : une bonne stratégie d’investissement locatif

 Personnellement, c’est de loin celui que je préfère. C’est un bâtiment de petite ville de Provence, ou une maison de ville transformée et divisée en plusieurs appartements.

L’avantage de cet investissement locatif est la mutualisation des frais (travaux, assurances…), et le prix de gros pour les appartements qui est bien en dessous du prix du marché. Les appartements ainsi divisés et créés reviennent moins chers et les loyers sont les mêmes que pour un logement individuel normal.

La rentabilité nette d’un immeuble de rapport correctement exploité peut dépasser les 20% ce qui est extraordinaire, en sachant que la plupart se contente de10% et trouve ça déjà énorme.

Autres avantages d’un immeuble de rapport

  • Limiter les déplacements pour les visites et les états des lieux car tous les appartements sont dans le même immeuble ou la même maison.
  • Pas de charges de copropriété. Pas de syndic qui vous impose des travaux de ravalement de façade à un prix inexplicablement exorbitant.
  • Une marge de négociation plus importante à l’achat car peut de demande sur le marché.
  • Mutualisation de tous les frais (Électricité, eau, travaux, assurances…)
  • Vous êtes le propriétaire et le seul maître à bord.

Tous ces avantages font que l’investissement dans un immeuble de rapport vous permet de générer facilement un CASHFLOW immédiat  même sans apport, et donc de toucher de l’argent immédiatement !

Cet excédent de loyers peut constituer un complément de salaire, un apport pour un prochain investissement immobilier, ou dans le remboursement anticipé d’un crédit immobilier en cours.

Même sans mettre d’apport, je vous conseille d’avoir de l’épargne pour constituer une trésorerie à utiliser pour pallier aux éventuels imprévus et travaux. Il peut arriver qu’on ait de mauvaises surprises.

 

5- comment doubler sa rentabilité locative ? la colocation

La colocation peut se révéler très rentable. Pour cela il faut de grands appartements avec 3, 4 ou 5 chambres, bien situés et proches de toutes commodités, d’une gare ou d’une université.

Le prix d’achat au m² est donc plus abordable qu’un studio.

Le principe de la colocation vous permet de louer chaque chambre à une personne différente. Le loyer global sera donc beaucoup plus important que pour une location nue à une famille.

Seul bémol dans la colocation c’est le TURN OVER, ou la rotation des locataires. Si vous avez des chambres de plus de 14m², vous pouvez signez des baux individuels. En revanche si les chambres font moins de 14m² vous devez signer un bail unique pour tous les colocataires.

Ce qui signifie qu’à chaque départ, état des lieux d’entrée ou de sortie, à chaque arrivée d’un nouveau colocataire, il faudra faire un avenant au contrat de bail initial, et le faire signer par tous les colocataires. Sans oublier les closes de solidarité qui peut parfois poser problème.

 

6- Investir dans les moyennes villes pour gagner de l’argent dans l’immobilier locatif

Pourquoi investir à la campagne ? Tout simplement parce que les prix sont plus bas qu’en ville. Les loyers sont certes moins chères qu’en grande ville, le pourcentage en terme de rentabilité reste toutefois le même, mais pas le CASHFLOW.

Quand je dis campagne, j’entends une moyenne ville, ou un chef-lieu de département. Dites-vous bien qu’un appartement se loue ou qu’il se trouve car il y a, et il y aura toujours des gens qui cherchent et chercheront à se loger, et ce, dans toute la France.

La dure réalité des choses fait que dans les campagnes, il est moins facile de trouver du travail, les habitants ont parfois du mal à joindre les deux bouts, et ne peuvent pas se permettre de devenir propriétaire.

Même si on trouve dans certaines villes de province une rentabilité élevée, le taux de chômage a un impact significatif sur les impôts locaux et sur les taxes foncières. Elément à prendre en compte avant d’acheter ! Ce qui par contre peut être rassurant, c’est que la plus part des locataires bénéficient des aides sociales et de la CAF qui peut couvrir jusqu’à 70% du loyer.

Ce qui, pour ma part et très rassurant car il est possible pour le bailleur d’exiger le virement des APL directement sur son compte pour éviter les impayés.

 

7- Les remboursements anticipés: gagner plus d’argent, plus vite

En matière d’investissement locatif, plusieurs stratégies sont possibles. L’effet de levier du crédit se révèle très intéressant, mais le mieux c’est encore de ne pas en avoir. Certains investisseurs préfèrent rembourser par anticipation au cours des premières années de leur crédit pour réduire au maximum la durée de celui-ci et de ses mensualités.

Si vous avez dès le départ une bonne rentabilité, et que vous disposez d’une bonne capacité d’épargne chaque mois, vous avez la possibilité de réinvestir ces sommes au terme de la première ou de la deuxième année pour réduire la durée de votre crédit et de vos mensualités.

ecombusiness-comment-gagner-de-l'argent-avec-les-remboursements-anticipés-dans-l'immobilier

Aussi, cela vous permettra de gagner de l’argent plus rapidement, et d’augmenter immédiatement votre CASHFLOW, tout en réduisant le montant des intérêts que vous versez à la banque. Comme je l’ai dit plus haut, Il existe de nombreuses stratégies d’investissement dans l’immobilier locatif.

Le remboursement anticipé ne convient pas forcement à tout le monde car si vous déclarez au réel, les intérêts sont déductibles des impôts sur les dix premières années. Le remboursement anticipé est plus intéressant pour les investisseurs qui bénéficient d’une faible tranche d’imposition.

Attention toutefois à bien négocier les pénalités de remboursement anticipé lorsque vous demandez un prêt immobilier aux banques, car elles peuvent être assez élevées.

 

8- Le différé de remboursement total ou partiel: une autre stratégie rentable

Vous pouvez demander à votre banque de reporter de quelques mois les remboursements du crédit. Cela peut s’avérer très intéressant si vous faites des travaux de rénovation avant la mise en location de votre bien.

Ces travaux peuvent prendre de deux à six mois, et pendant ce temps vous ne touchez pas de loyers car vous n’avez pas encore de locataires. Donc,  si vous commencez à rembourser votre crédit dès le premier mois, vous risquez d’avoir des difficultés financières et devrez sans doute piocher dans vos économies pour payer les mensualités. Et ce n’est pas ce que vous voulez.

L’objectif d’un investisseur immobilier est de gagner de l’argent, et non d’en perdre. Vous pouvez obtenir un différé total sur votre crédit, et ne rien payer durant une période pouvant aller  de 6 à 36 mois. Il faut trouver la bonne banque, et bien négocier !

Le différé partiel quant à lui permet de différer les mensualités de remboursement du capital seulement. Vous ne remboursez que les intérêts sur le prêt et non le capital, ce qui vous permet d’avoir des mensualités plus faibles. Dans un cas ou dans l’autre, c’est un bon moyen pour se constituer une trésorerie dès le départ.

Surtout si vous faites l’acquisition d’un bien qui est déjà loué, les loyers tombent dès le premier mois et vous ne payez pas de mensualités de crédit les 6 à 36 premiers mois ! Pas mal non ?! Idéal pour faire face aux imprévus comme une vacance locative, ou des appels de fonds par exemple.

ecombusiness-comment-diviser-un-bien-et-gagner-de-l'argent-dans-l'immobilier

 

9- Diviser les logements et gagner de l’argent avec l’investissement locatif

Si vous voulez augmenter votre rentabilité rapidement et dégager plus de CASHFLOW, il est possible si certaines conditions sont remplies (disposition de l’appartement, alimentation en eau et gaz, règlement de copropriété…) de diviser un grand appartement en deux plus petits.

C’est bien connu, les studios sont plus rentables que les grands logements.

Comme je l’ai dit plus haut, les grands appartements sont plus difficiles à vendre. La marge de négociation est donc plus importante, et la  rentabilité également une fois l’appartement divisé en deux. Cela reviendrait à multiplier votre loyer par deux.

 

Conclusion

 Etant moi-même investisseur immobilier, je vous ai partagé dans cet article les stratégies qui sont à mon sens les plus rentables. J’espère que vous avez trouvé dans cet article la solution la plus adaptée à votre futur investissement locatif.

Pour vous enrichir rapidement dans l’immobilier, il vous faut une rentabilité nette très importante et dégager le maximum de CASHFLOW, ou d’excédent de loyers.

Toutes les astuces que je vous partage dans cet article vous permettront d’y arriver si vous les appliquez correctement.

Si je peux  vous donner un dernier conseil pour votre tout premier investissement immobilier ; frappez fort ! Je répète et j’insiste: FRAPPEZ FORT !!! Faites un grand coup ! Une bonne affaire. Pourquoi ?

Lorsque vous achetez votre premier bien locatif, on va dire un appartement, en fonction de votre capacité d’emprunt, si vous dégagez dès le départ un CASHFLOW  important.

Lorsque vous irez voir votre banque pour un deuxième investissement, ce n’est pas seulement votre (ou vos) salaire(s) qui sera pris en compte pour calculer votre capacité d’emprunt cette fois, mais ça sera votre salaire auquel viendront s’additionner les loyers que vous touchez de votre premier investissement.

Plus les loyers sont importants, plus votre capacité d’emprunt augmentera ! Si la première fois vous aviez à peine de quoi financer un simple appartement, la deuxième fois, vous pourrez demander un prêt pour un immeuble de rapport ou un bien qui coûte le double de votre premier investissement.

Si vous avez aimé cet article, ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à me le faire savoir dans les commentaires, et de le partager sur les réseaux sociaux.

Je vous dis à très bientôt sur mon blog « Ecom Business » pour de futures articles.

 

Azeddine.

 

 

error: Content is protected !!